8 décembre 2021

La fiche de paie facile, avec Firmin Zocchetto

1 min

Ecrit par
Tanguy Saïas
Tanguy Saïas
Marketing Manager
Tanguy Saïas

Dans le cadre de son cycle de FABRIx, des keynotes pratiques et inspirantes, La Fabrique by CA recevait le 17 novembre dernier, Firmin Zocchetto, CEO et cofondateur de PayFit, pour échanger sur comment la startup a permis aux petites et moyennes entreprises de faciliter la gestion et l’automatisation de la paie.


Imaginer le "Captain Train" de la paie


L’aventure PayFit débute fin 2014, alors que Firmin n’a que 24 ans et passe l’essentiel de ses journées sur les bancs de l’ESCP. C’est avec son ami lavallois Ghislain de Fontenay, avec qui il a déjà monté TalkIt, un réseau social linguistique pour apprendre à parler une langue étrangère en échangeant avec des natifs, qu’il a l’idée de développer une payroll company en France, sur le modèle de ce que fait déjà Gusto, une startup américaine aujourd’hui valorisée à plus de 10 milliards de dollars.


Les débuts ne sont pas porteurs d’espoir : la plupart des entrepreneurs et experts-comptables qu’ils rencontrent leurs conseillent de ne pas se lancer sur ce sujet : « La paie en France, c’est compliqué, et puis vous n’avez pas d’expérience dans le domaine... »  Qu’à cela ne tienne ! Si Firmin et Ghislain ne sont pas experts, ils se disent qu’ils n’ont qu’à le devenir. Firmin apprendra la paie française sur Internet, tandis que Ghislain développera un nouveau langage propriétaire, le JetLang, qui permet à des non-experts de la paie de transformer la réglementation en produit Web. Leur objectif : créer une solution aussi agile et intuitive que Trainline (ex-Captain Train), une plateforme de réservation de billets de train en ligne qui challenge alors l’expérience obsolète et opaque de la SNCF.


Un lancement « en famille »


L’idée séduit rapidement Jean de la Rochebrochard (proche de Xaviel Niel, managing partner chez Kima Ventures), Thibaud Elzière (e-Founders) et The Family, qui investissent dès lors 500K€ : cette première levée de fonds permet à PayFit de recruter ses premiers employés et de se concentrer uniquement sur le développement de son produit. À ses débuts et contrairement à d’autres startups, PayFit n’a pas encore besoin de plancher sur son product market fit (adéquation produit-marché), ils savent déjà que le produit est inédit et qu’il répond à une vraie demande : redonner aux employeurs la main sur la paie.


Ses premiers clients (Nestor, Heetch, Merci Handy…), PayFit les trouve au sein de l’écosystème startup. Les retours clients sont très encourageants et après 18 mois et une troisième levée de fonds de 14M€ en 2017, PayFit passe de 0… à 1 000 clients.

Aujourd’hui, PayFit a tout pour plaire. Après une nouvelle levée de fonds de 90M€ en mars dernier, l’entreprise évolue à coup de sérotonine et souhaite s’imposer comme le leader européen en gestion de la paie. 


Le JetLang au cœur de la stratégie d’internationalisation


Cette croissance rapide que connaît la startup, les cofondateurs la doivent aussi au JetLang. Ce langage qu’ils ont développé en interne permet à n’importe quel employé qui n'est pas développeur ni expert de la paie de nourrir le produit de nouvelles règles métier : ainsi, l’équipe gagne du temps de développement et s’épargne au passage la frustration client qu’aurait pu créer un manque d’agilité dans l’adaptation du produit aux évolutions réglementaires (par exemple, dans la traduction techniques des mesures prises pour lutter contre l’impact économique du COVID-19).


L’avantage compétitif qu’apporte le JetLang permet également une internationalisation plus facile, dans un secteur d’activité très « localisé », c’est-à-dire où l’intégration et l’assimilation du produit devrait théoriquement être plus difficile à cause des différentes variations des législations locales.

La simplicité et l’intuitivité de la plateforme séduisent les non-experts en paie des PME, qui restent le cœur de cible de PayFit (90% des clients de PayFit sont des entreprises de moins de 50 salariés).


PayFit continue cependant de consolider son offre à destination des secteurs d’activité qu’elle n’adresse pas encore, comme le BTP ou le secteur agricole tout en poursuivant son internationalisation. À plus long terme, PayFit aspire à devenir LA solution pour soutenir la relation employeur-employé. Onboarding, entretiens annuels, formation des collaborateurs… Les pistes de diversifications ne manquent pas, pour confirmer PayFit comme l’allier RH incontournable des PME.


--

Qui est Firmin Zocchetto ?


Firmin Zocchetto grandit en Mayenne où il rencontre Ghislain de Fontenay (CTO et cofondateur de PayFit). Encore lycéens, les deux amis créent leur première entreprise (TalkIt), un réseau social pour rencontrer des étrangers dans le but d'apprendre une nouvelle langue. Après cette première expérience dans l’entrepreneuriat, Firmin intègre une classe préparatoire où il rencontre Florian Fournier (CPO et cofondateur de PayFit). Il intègre ensuite l'ESCP où il est président de l'association ESCP Challenge et connaît une première expérience chez Citi en M&A. En janvier 2015, Firmin quitte l’ESCP pour cofonder PayFit à 24 ans et endosser le rôle de CEO.


#FABRIx
#paytech
#startup
Nous rendre visite

50 rue La Boétie
— 75008 Paris
Métro Miromesnil
(Voir la carte)

Nous écrire
hello@lafabriquebyca.com
Nous rejoindre
Découvrir les offres →