12 novembre 2021

Automatiser la gestion locative, avec Flavien Douetteau

1 min

Ecrit par
Laura Mesbahi
Laura Mesbahi
Entrepreneure en résidence

Dans le cadre de son cycle de FABRIx, des keynotes pratiques et inspirantes, La Fabrique by CA recevait le 21 octobre dernier, Flavien Douetteau, CEO et cofondateur de Ublo, pour échanger sur comment sa startup a permis aux gestionnaires immobiliers de réduire leurs coûts tout en améliorant l’expérience de leurs résidents.

 

« L’immobilier, c’est comme la banque mais avec 5 ans d’écart. »

Passionné d’immobilier et ex-Deputy CFO de Memo Bank, Flavien observe au cours de ses différentes expériences les similarités de ce secteur avec le monde de la banque : service client à l’ancienne, architectures technologiques cloisonnées… Il constate alors de nombreux rapprochements entre les problématiques des deux secteurs, même si selon lui, l’immobilier a 5 ans de retard par rapport à la banque. Il a également l’opportunité d’observer les pratiques américaines, complètement à opposées à celles des Français : moins d’intermédiaires entre le constructeur et le résident, un nombre de services proposés inégalable… Une idée de startup naît qui deviendra plus tard Ublo.

 

 « Qu’est-ce qu’un outil métier efficace ? C’est simple, il doit être fluide et beau. »

 

Flavien retient de son expérience chez Memo Bank l’importance cruciale qu’il faut donner à l’utilisateur et au produit. La rencontre avec Agathe Machavoine est décisive. Entrepreneure depuis plusieurs années et première professeure agrégée d’UX design en France, Agathe a fondé Wolfox, une agence design UI et UX sur des produits digitaux (SaaS, applications B2B, chatbots…).  Ils décident en août 2020 de s’associer avec l’idée d’un projet SaaS sur les sujets immobiliers qui tiennent à cœur à Flavien depuis longtemps : c’est la naissance d’Ublo.

 

Pour comprendre finement les besoins de ses futurs utilisateurs, Flavien planifie 300 interviews, avec des gardiens, des chargés de comptes, des directeurs de HLM… Il en ressort avec deux problématiques clés :

• L’absence abyssale de communication entre le gestionnaire et le résident

• La perte massive de temps des gestionnaires sur l’administratif

La secret sauce d’Ublo, c’est de faciliter la vie des gestionnaires locatifs, sans tenter de les remplacer. Ils équipent les métiers pour leur permettre d’automatiser leurs actions répétitives.

 

Dès mars 2021, le produit est finalisé. Ublo propose une plateforme Web de gestion immobilière intuitive avec deux interfaces utilisateur :

• L’interface Résident, qui permet de procéder à un état des lieux, récupérer des clés, signer un bail et par la suite payer le loyer de manière autonome en ligne ;

• L’interface Gestionnaire, qui permet de suivre en temps réel toutes les actions des résidents sur un tableau de bord, d'avoir accès à l'ensemble des données liées au logement, de communiquer avec le résident, mais surtout de créer des scénarios (automatisation des tâches répétitives) 

  

 « Il faut constamment lever la tête et regarder ce qu’il se passe dans les autres pays. »

 

Le secteur sur lequel Ublo s’inscrit est très polarisé : 80% des immeubles sont détenus par 20% des acteurs institutionnels. Ces acteurs tiennent énormément à l’accompagnement qui est offert par la startup pour les aider à mettre en place ces nouveaux processus digitaux. Ublo collabore aujourd’hui avec une dizaine de clients bailleurs sociaux, à qui l’entreprise vend la plateforme en marque blanche.

 

Le conseil de Flavien ? Ne pas tomber dans le piège de l’hyper-personnalisation pour signer un gros client. Il faut savoir dire « non » si la demande ne rentre pas du tout dans la roadmap produit.

 

Flavien nous partage ses convictions fortes sur l’avenir du secteur de l’immobilier :

1) Le bailleur va se positionner au centre de tous les flux financiers de l’habitat. Il va ainsi nouer des partenariats avec des offres de services comme Luko sur l’assurance ou Papernest sur le déménagement. Pour cela, Flavien conseille la patience : d’abord tester une intégration légère, observer comment les utilisateurs l’adoptent, et ensuite mettre du temps et de l’énergie sur une intégration plus poussée.

2) La connaissance terrain des acteurs locaux va leur donner l’opportunité de concurrencer les acteurs traditionnels nationaux, d’autant plus avec la tendance à l’éloignement des zones urbaine, accélérée avec la crise COVID.

3) Le coliving va prendre une place importante, notamment chez les étudiants, qui ne veulent plus vivre seuls en studio mais plutôt en communauté avec des espaces partagés.

4) Les critères de performance énergétique vont devenir essentiels pour les investisseurs, et donc pour les gestionnaires qui vont devoir faire du reporting sur de nouveaux KPIs.

 

Pour se développer et recruter, la startup a levé des fonds en avril 2021. Ils sont aujourd’hui 17 employés : 9 sur la tech, 3 sur le design, 1 sur la data et 4 sur le marketing commercial. La suite pour Ublo ? L’international ou la conquête d’autres segments de marché, par exemple les syndicats de copropriété. Bien entendu, Ublo .immo aura toujours pour objectif principal et bien sûr continuer de faire évoluer le son produit pour qu’il réponde au mieux aux besoins de sess utilisateurs.

  

--

 

Qui est Flavien Douetteau ?

 

Diplômé du célèbre Mmaster 222 (asset management) de l’université Dauphine, Flavien choisit le milieu de la banque pour commencer sa carrière. Il passe 7 ans à la BNP, entre Paris et San Francisco, où il se spécialise sur la gestion de bilan (ALM). C’est à Lyon qu’il continue son parcours en 2015, où il participe au lancement de l’Agence France Locale, un établissement de crédit spécialisé dans le financement des collectivités locales. Puis il rejoint deux ans plus tard les anciens de Captain Train (startup française revendue à Trainline) qui amorcent un projet de néobanque pour les PME, Memo Bank (anciennement Margo Bank). Il y prend la responsabilité de la levée de fonds (ndlr : levée de 20 M€ en juin 2020) et de l’obtention de l’agrément en tant qu’établissement de crédit auprès de l’ACPR.

#FABRIx
#startup
Nous rendre visite

50 rue La Boétie
— 75008 Paris
Métro Miromesnil
(Voir la carte)

Nous écrire
hello@lafabriquebyca.com
Nous rejoindre
Découvrir les offres →